Nouvelle vague, Alfred de Musset et méditations

20170616_163528

Il est 22h20, je n’ai pas encore pris ma douche et j’ai les yeux qui se ferment tous seuls -afin de ne pas passer pour une octogénaire, ma mauvaise conscience aurait pu me faire écrire 2h38 à la place de 22h15, chose que je me suis retenue de faire, ainsi je tiens à ce que le peuple salue cet élan d’honnêteté – mais qu’importe, l’inspiration me faisait de l’oeil et j’avais trop envie de venir parler de gorgonzola et d’Isaac de Benserade. Je pense que vous avez finis par le comprendre, ce site est un lieu où se mêle moultes pensées, qu’elles soient philosophiques, littéraires ou inutiles, ainsi que des notes de voyages (qui sont plus longues que l’intégralité des Misérables, je ne suis donc pas dans la certitude que le mot « note » soit approprié. Bref.) ou encore des recettes de cuisine -si je te jure il y en a- en résumé, je me suis rendue compte qu’il y avait beaucoup de blabla par ici, et peu de concret, mais disons que ma ligne éditorial est plus basée sur mes pensées et ma perception des choses sur certains sujets – même si bien sûr je reste ouverte à toutes autres sortes d’opinions, je suis une personne sensée et tolérante (sauf si tu n’aimes pas Alfred de Musset, là je vais te demander de sortir et d’aller prier pour le salut de ton âme). Alors, si je cherche à faire du concret mais que ma ligne éditorial est basée sur la pensée, j’en viens à tenter de faire de la pensée concrète, chose qui me paraît plutôt laborieuse – Je fais une pause et je me relis parce que là j’ai vraiment l’impression de raconter de n’importe quoi et je n’en suis qu’à 283 mots. Ok, me revoilà. J’avoue que le concept peut paraître un peu flou mais dans ma tête c’est très clair, je veux dire qu’ici il y a peu de choses qui soient des trucs concrets genre du DIY, de la mode, du maquillage, bon je pense que c’est clair pour tout le monde, il n’y aura jamais de tutos beauté (peut être des trucs genre sur l’aloe verra, l’huile de ricin et comment s’en servir, les alternatives naturelles tout ça) ou encore de lookbook, même si j’adore en regarder (sur makemylemonade ou nessiver par exemple), le fait est que je ne sais pas en faire. Je ne m’avoue pas totalement vaincu sur les DIY, j’aime beaucoup en réaliser mais je suis une tanche pour expliquer les étapes etc. En y pensant, peut être qu’un jour vous verrez passer les photos d’une tenue, mais ça sera intégré dans un article qui porte sur tout autre chose, concrètement, je ne me vois pas dédier tout un article à ça.

Depuis quelques temps je suis en train de me laisser porter par un nouveau courant, comme si je surfais sur une même vague depuis un bout de temps et que d’un coup j’en changeais. C’est bien ça: une nouvelle vague.

Je vous ai promis les sujets passionnants tel que Isaac de Benserad et le gorgonzola mais il est un peu tard et l’article commence à être long donc je vais simplement faire la liste des choses qui ont marqué mon quotidien depuis la rentrée (allez on s’en fout mais j’aime les listes et comme je le dis tout le temps ici c’est chez moi je fais ce que je veux et si t’es pas content va t’étouffer avec du houmous sur la tombe d’Alfred)

_Depuis le mois d’août je suis en collocation. C’est une aventure passionnante qui implique des cochons d’Indes et des ateliers cuisine/tango. Promis je ferai une chronique la dessus.

_J’ai donc changé d’appartement, ce qui me comble de bonheur. On a une baignoire, du parquet et des moulures au plafond, c’est un rêve d’enfant qui se réalise.

_ Je suis retournée à la fac. Ah. Ah. Ah. La fac.

_ J’ai fais ma rentrée au théâtre, et on fait déjà pleins de trucs super cool, genre de l’escrime artistique, des tournages, et des exercices pour apprendre les vers.

_ J’ai commencé à travailler une scène en vers.

_ Je travaille encore ma scène en vers.

_ J’ai calculé à combien me reviendrai tous les frais d’inscriptions pour les concours que je veux passer. J’ai eu un peu envie de pleurer. Beaucoup. Puis j’ai failli hypothéquer un rein. Puis finalement je ne l’ai pas fais (j’ai hypothéquer celui de ma coloc mais chut elle ne le sait pas).

_ Je me suis remise à écouter de la musique classique – je veux dire autre que le lac des cygnes (qui fait vibrer mon âme depuis des années) – du coup je m’enjaille à 8h du matin sur le requiem de Mozart (bien je l’ai dans la tête maintenant) et sur la chanson du toréador dans Carmen – d’ailleurs j’ai une anecdote assez drôle par rapport à cette chanson, j’étais dans le métro et je l’avais en tête, jusqu’ici rien de bien étrange, et d’un coup mon cerveau à craqué et j’ai fredonné le refrain à voix haute, je n’ai pas crié -j’ai un minimum de respect pour moi même- mais je l’ai chanté assez fort pour que je sente  cinq regards surpris se poser sur moi. J’ai passé le trajet à regarder mes pieds.

_ J’ai commencé à faire du judo. C’est super cool. Je me fais défoncer mais c’est super cool.

 


Une réflexion sur “Nouvelle vague, Alfred de Musset et méditations

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s