Rick et Morty, vélo impromptu et four voltigeur

 

pf_1510646251

Il est 22h49 – notez la précision-, mon dimanche s’est résumé à regarder Rick et Morty, manger, faire une sieste, faire du ménage -oui quand même-, regarder un film, manger, prendre un bain, regarder Rick et Morty, manger. Autant vous dire que j’ai passé un très bon dimanche mais que je ne vais pas trop la ramener mercredi quand il faudra que je réponde à un quizz de grammaire avec au moins 50 règles différentes (50 shades of grammaire), tout ça parce que faire des exercices sur français facile ça rentre moyen dans les clous du rythme dolce vita que je m’impose le week end -le verbe « imposer » n’est pas vraiment approprié je vous l’accorde-, sauf que les clémentines, les cookies trempés dans le chocolat chaud et le grand père scientifique complètement barré (il s’agit du fameux Rick) ne m’aideront pas à savoir si il faut écrire « demi » ou « demie ». Enfin, pour parfaire cette journée j’ai eu la brusque envie de venir ici faire un résumé des choses fascinantes qui me sont arrivées ces derniers temps -oui se prendre un four sur la tronche c’est fascinant, quelqu’un a un problème avec ça?- d’autant plus que je suis en train de préparer de nouvelles choses par ici (au rythme où je vais ça sera prêt pour Avril 2024 mais bon), donc il faut bien continuer à écrire ce qui me passe par la tête. The show must go on comme disent les confrères.

Pour en revenir à la dolce vita, ça me rend particulièrement heureuse puisque la saison des soirées plaids, pancakes, disney est officiellement ouverte. Ainsi que la saison du livre préféré qu’on a lu 50 fois mais qu’on relit quand même avec une grande tasse de thé et celle des soirées jeux de sociétés aussi. Face à cette liste incroyable de choses à faire cet automne, force est de constater que la place au sport est disons proportionnelle à la taille de mon intérêt pour le code de la route -la fille n’a pas son permis et elle assume-, je tiens donc à préciser qu’il y a quelques temps (il y a quelques heures en fait), j’ai fais l’acquisition d’un vélo, de façon plutôt impromptu du reste, puisque c’est mon meilleur ami qui, alors que j’étais en train de manger mon burger végétarien, m’a envoyé:

_Tu veux un vélo?

_Oui!

_Bah t’en as un maintenant.

Je dois dire que pour une affaire c’est une affaire. Je vais donc pouvoir passer l’automne à faire des ballades au bord du fleuve et ne plus hésiter entre prendre le bus et passer pour une flemmarde de titre supérieure ou marcher et… marcher. Maintenant j’ai un super vélo de ouf que je vais utiliser tout le temps. Ceci dit je ne l’ai toujours pas vu, je ne sais même pas si il est à ma taille, c’est bien Léa, vends nous du rêve.

Comme je suis de bonne humeur en ce moment (enfin tout est relatif, je le suis sauf quand j’ai un devoir à rendre et que je m’y prends disons 24h avant pour le commencer, quand je pense à mes concours et au fait qu’il y a possibilité pour que je les rate et que je ne sais que faire si tel est le cas, quand je ne fais pas de sport, quand je suis au feu, qu’il est rouge, que je ne peux donc pas traverser et que je vois mon bus me passer sous le nez), j’ai recommencé à écrire des histoires et j’adore ça, je vais même tenter des les illustrer moi même mais pour ça il faut que je m’entraîne (beaucoup).

J’ai découvert le lait de riz au chocolat. C’est bon. Très bon.

Un four m’est tombé dessus. Oui. En fait c’est un bébé four plus petit qu’un micro onde, il est d’ailleurs posé sur ce dernier ce qui par conséquent n’est pas très commode pour mon mètre 57, et de surcroit, il y avait deux plats posés sur le four -avec ma coloc on a un délire avec l’Egypte antique, les pyramides tout ça…- et la dernière fois quand j’ai voulu mettre un bol dans le micro onde, je me suis mise sur la pointe des pieds, oui parce que le micro onde est lui même posé sur une plaque fixé au mur, j’espère que vous êtes impressionné par la force des détails qui vous permettent de reconstituer l’ensemble de ma cuisine, et donc j’ai appuyé mon bras sur le micro onde qui a légèrement basculé vers l’avant, ce qui a donc fait tomber le four et les plats qui se sont éclatés par terre. Et par la force du Saint esprit j’ai réussi à amortir la chute du four, sans me blesser. J’ai eu la peur de ma vie et la légende raconte que lorsqu’on met un bol de soupe dans le micro onde, on entend des bruits de plats qui se fracassent contre le sol.

Sur cette anecdote fort plaisante je vous laisse, je m’en vais dormir parce que j’ai hâte de me lever demain pour prendre mon petit déjeuner.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s